Bonjour à tous,

je tenais à vous présenter comment je classe mes recherches sur de vieilles archives de famille que l'on me donne, que j'achéte...

Si vous regardez dans cette catégorie il y a de nombreuses photos. Certaines, je dois avouer que grâce à mon geste de "sauvetage" sont passées à côté soit du feu, soit de la poubelle. Lorsque je peux, j'essaie d'acheter en lot car souvent toutes les indications sont dans un groupe de photos/documents. Le but étant de reconstituer des familles. Parfois, mon coeur se déchiffre lorsque je vois des gens pour gagner trois sous vendent des photos séparées les unes des autres. J'ai constaté qu'il y a un vrai marché de la photo. Il y a 3 semaines, j'ai trouvé de magnifiques photos de famille toutes prises dans un village mais elles étaient vendues une par une. Malheureusement, je ne peux pas me permettre d'acheter des photos à des prix élevés. Je n'en fais pas un commerce, c'est une démarche altruiste. Puis, je "passe" le nombre de fois ou mon coeur s'est arraché lorsque des albums anciens, entiers, de la même famille sont vendus. Je pense que cet album aurait intéressé un membre de la famille, mais que l'aspect financier domine sur les sentiments. Puis, il y a le cas et c'est un phénoméne récent, les familles ne veulent plus débarasser les maisons de leurs parents et demandent à des brocanteurs de venir vider les domiciles. L'autre jour, j'ai acheté sur une brocante un petit meuble ancien sans valeur et lorsque je suis arrivée à la maison j'ai constaté qu'il y avait des photos de la famille. Cela me touche énormément. Le Monsieur m'avait dit "je débarasse des maisons..."

La vie est difficile pour tout le monde. Chacun essaie de gagner sa vie.

J'essaie simplement de redonner vie à ces photos. Parfois, j'ai entre les mains des documents très intimes que jamais je ne pourrai publier. Parfois, j'ai un papier historique qui n'a de valeur que pour la personne qu'il pourrait intéresser.

Après, si c'est Généalogiquement riche, je publie sur Geneanet qui est un site que j'aime et dont je sais que mon geste aidera d'autres passionné(e)s.

Je fais toujours TOUT dans le respect car je n'oublie pas que ça pourrait être ma famille.

Comment m'est venue cette idée? Simplement parce que je suis Généalogiste et que j'ai toujours espoir que certaines personnes publient des choses qu'il me manque sur ma propre famille. Je pense que l'entraide, peu importe le domaine dans lequel vous vous investissez aura forcément des répercussions positives.

La seule chose que je demande c'est si vous êtes en famille, n'hésitez pas à me demander ces archives parce que je ne les " collectionne" pas. Le souci et c'est le seul est que j'accumule beaucoup de documents, de photos et si un jour je quitte ce monde, mes enfants garderont éventuellement les archives de famille, mais pas les autres qui se retrouveront une fois encore sur des brocantes...

Voici la famille que je vous présente aujourd'hui. J'ai acheté ce lot de documents sur une brocante...tous sont de la même famille.

DSC06099

DSC06100

DSC06101

DSC06102

DSC06106

Il me semble qu'il est inscrit 7 août.

DSC06107

DSC06109

Mr Manche

DSC06110

Inscrit "Manche"

DSC06111

DSC06112

DSC06113

Madame Manche née Dehus Maubrun Aisne

DSC06114

DSC06122

DSC06124

Mr et Mme Manche

DSC06126

 

DSC06128

Ambleny le 22 août 1899

Le bas de cet autel fut fait par Dehus Henri vers l'année 1872, il remplaça un autel en bois du quel il resta les gradins , le tabernacle et le retacle, qui se composait d'un tableau, représentant le rosaire. De quatres colonnes en bois avec de jolis chapitaux corinthien. D'un entablement en bois tout en moulures, le tout surmonté d'une niche en bois dans laquelle s'y trouvait une statue de la vierge en bois et de chaque côtés au dessus des colonnes deux anges en bois assis.

Ce rétable fut enlevé en 1899 pour faire place à la verrière qui se trouve derrière. Cela demanda la construction de gradins en pierre qui furent fait par Henin Onézime monumentiste à Ambleny qui venait de faire l'autel Saint Blaise à Saint Bandry sous les ordres du Curé Letombe.

Henri Onézime membre adminitrateur de Société de Secours mutuels, Sécrétaire de la Franfare, Ancien Maître sonneur, Débitant de tabac derrière le Moulin de la ville.

le 22 août 1899.

DSC06131

DSC06132 Comme quoi le lait est bon pour la santé...

Le médecin est décédé le 4 mars 1951.

DSC06133

DSC06134

DSC06135

DSC06136

DSC06137

DSC06138

DSC06139

DSC06140

DSC06141

DSC06142

DSC06143

 

DSC06145

DSC06146

hom16 001

Mr Manche?

divers documents

DSC06117

DSC06118

DSC06119

DSC06120

DSC06121