Bonjour à tous,

que d'émotion que de retourner auprès des siens. La vie m'a conduite sans que je le cherche sur la terre de mon aïeul Boniface, abandonné en 1834 sur les marches de l'ancien Hospice de Sisteron.

Il n'était pas le seul que la vie conduira à grandir auprès de nourriciers payés pour l'élever. Il faut savoir que des femmes étaient payées pour donner leur lait. Une de ces dames donnera le sein à mon ancêtre ce qui me permet aujourd'hui d'être ici.

C'est au travers de ce merveilleux Pays qu'est Sisteron que j'aimerais vous conduire.

Dans ses moments de solitude, mon ancêtre, jeune adolescent, regardait certainement avec émerveillement la beauté des montagnes environnantes et de ses deux pieds (dans de lourds sabots) rêvait à des jours meilleurs.

Pensées tendres à lui.

DSC07827

Je viens d'essayer des sabots ( de mes ancêtres) c'est la première fois... Je peux le dire " respect" car c'est lourd et bruyant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici le Musée...très beau.

 

DSC06427

DSC06428

 

DSC06430

DSC06431

DSC06432

DSC06433

DSC06434

DSC06436

DSC06437

DSC06438

DSC06439

DSC06440

DSC06443

Autre lien :https://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.manage&bid=1578094&pid=36614207